⚫ Origine du drapeau Breton ⚪

Prémices

Ce drapeau-là :

drapeau breton gwenn ha du
Drapeau breton ou Gwenn ha Du

normalement vous le connaissez puisque à peu près tout le monde, sur cette planète et probablement ailleurs, le connait c’est le drapeau moderne de la Bretagne et date de 1923 car en ayant perdu son indépendance politique en 1532, puis son autonomie politique en 1789, la Bretagne terre ces symboles qui à part de rares utilisation comme l’armée de Conlie en 1870 tombe dans l’oubli n’ayant plus d’utilisation concrètes. Au début du 20e siècle un éveil politique et culturelle parcourt le pays et on voit un retour des anciens drapeaux aussi bien le Kroaz du ou l’hermine plein

Kroaz Du, Croix noire
Hermine Plain
Hermine Plain

qui sont utilisés pour montrer son attachement à la Bretagne, aussi bien dans les cercles culturels que dans les différentes formations politiques, mais très vite les anciens symboles ne correspondent plus avec ce que les jeunes bretons veulent montrer de la Bretagne. L’hermine plein ressemblent trop lisse

français effet trop monarchiste le dragon rouge est déjà représentatives du pays de Galles tandis que le Kroaz du fait trop ou religieux. Il leur faut un drapeau moderne et beaucoup de propositions et de dessins sont faits par différentes personnes.

Création du drapeau breton

Mais celui qui retient l’attention est l’oeuvre de morvan marchal :

Morvan Marchal, source Geobreizh.bzh

Pour créer un drapeau à la fois moderne et traditionnel il choisit de se baser sur le drapeau grec symbole de démocratie et/ou sur le drapeau américain, encore jeune nation fédéral aux grandes idées de liberté, il s’est peut être également inspiré des armoiries de la ville de Rennes, la ressemblance entre les deux étant évidente il fixe le nombre de bandes à 9,

chacune représentant une province historique de Bretagne les blanches les provinces de Basses Bretagne et les noirs les provinces de haute Bretagne, puis dans le coin gauche, il met les mouchetures d’hermine rappelant le symbole du duché . Le nombre des hermines n’est pas fixe et n’a pas de symbolique particulière étant tirés de l’hermine plein du moyen-âge il est techniquement innombrables en général on leur présente avec 11 hermines : quatre en haut, trois au milieu et quatre en bas, c’est juste une question d’esthétique mais il se trouve que ça correspond à la représentation classique des écus hermine et de différents souverains breton du moyen-âge.

Source geobreizh.bzh

le Gwenn ha Du est né.

Un drapeau breton qui est vu partout

Il est vite accepté et brandis par les différents partis politiques bretons qui vont le nommer drapeau national en 1927 de la Bretagne, parce que sinon ça n’a aucun sens, par la suite après la seconde guerre mondiale il sera interdit, mais c’est sans compter sur le deuxième revival breton dans les années 60 qui verra un retour en force de ce drapeau et une popularité qui ne cessera de croître, comme on peut le voir aujourd’hui et ce même s’il n’est toujours pas reconnu officiellement.

Quelques anecdotes sur le Gwenn ha du, drapeau breton

il est l’un des rares drapeau au monde exclusivement en noir et blanc

la mairie de plouescat dans le finistère est la première à l’avoir installé sur son fronton

il a été hissé sur le sommet de la

flèche de notre dame de paris en 1972 par un militant breton

il est allé dans l’espace et le spationaute jean-loup chrétien

il est interdit aux jeux Olympiques et à l’Eurovision car n’étant pas un drapeau officiel

le plus grand drapeau a été fait par les supporters de l’équipe de foot de Lorient et fait mille mètres carrés.

il existe une multitude de drapeaux en Bretagne que ce soit pour les pays traditionnels les provinces historiques ou encore les villes.

Note post

Une réponse à “⚫ Origine du drapeau Breton ⚪”

  1. […] La Guerre de la Ligue n’a pas laissé beaucoup de traces dans le Vannetais Étant sous le contrôle du Duc de Mercoeur il faut attendre 1666 pour que soit fondée Lorient ,siège de la fameuse Compagnie des Indes. Elle devient rapidement la 2ème plus grande ville du Pays vannetais Après la ville de Vannes, et passant devant Hennebont. La révolte des Bonnets rouges n’atteint pas le Vannetais en l’an 1675 ,mais le Parlement de Bretagne est exilé à Vannes selon la volonté de Louis XIV afin de le punir pour avoir soutenu l’insurrection En 1720, la conspiration du Marquis de Pontcalleck et son idée de république bretonne font beaucoup parler d’elles mais ne vont pas plus loin, car il est décapité à Nantes après s’être fait arrêté à Lignol. Puis vient la Révolution française et la Chouannerie Particulièrement présente dans le Pays de Vannes, cela se traduit par de nombreux combats Comme le Débarquement de Quiberon, par exemple et tout un tas d’escarmouches, de batailles et de faits d’armes mais la liste est trop longue pour tout citer ici. Pendant la Révolution, les départements sont créés, L’Evêché de Vannes est restructuré pour correspondre à la nouvelle administration c’est ainsi que naît le Morbihan en 1790 , il s’agit du seul département métropolitain qui ne contient pas de français dans son nom, ses frontières sont sensiblement les mêmes que celles de l’Evêché de Vannes si ce n’est l’ajout de 6 paroisses cornouaillaises 2 paroisses du Pays de Saint-Brieuc, 6 du Pays nantais Et 3 du Pays de Saint-Malo Finalement, ce n’est pas vraiment la même chose Mais ça revient au même en terme de superficie, le pays vannetais reviendra en tant que tel sur le drapeau breton. […]

Le 18ème Fest Deiz organisé par Andon à Molac aura lieu le dimanche 6 novembre 2022, toujours à la salle polyvalente de Molac, à partir de 14h30.En savoir plus