đź–‹ François Marquer – Erlannig

François Marquer, Erlannig, Even Erlannig

François marquer connu sous les pseudonymes de Erlannig ou encore Even Erlannig était un historien de la région de Questembert qui a écrit de nombreux livres. Il est né le 15/11/1913 à Questembert et est décédé le 31/03/1997 à Questembert.

Naissance et Ă©tudes de Erlannig

Extrait naissance de François Marquer
Extrait naissance de François Marquer

François Marquer (Francois Yves Joseph Marie MARQUER) vient d’une famille bourgeoise et bretonnante; Edmond MARQUER (MĂ©canicien de mĂ©tier) et Philomène LE BRUN mariĂ©s en 1909 Ă  Questembert, qui a fait fortune dans le commerce de matĂ©riel agricole (hĂ©ritĂ© de son père Mathurin MARQUER). Edmond Marquer a Ă©galement Ă©crit des livres sur Questembert, son nom de plume Ă©tait Bleiguen, passionnĂ© d’histoire bretonne et de musique religieuse.

Publicité pour le commerce de Edmond Marque dans le journal Le Semeur du 30/06/1939
Publicité pour le commerce de Edmond Marque dans le journal Le Semeur du 30/06/1939
Publicité pour le commerce de Edmond Marque dans le journal Le Semeur du 17/11/1940
Publicité pour le commerce de Edmond Marque dans le journal Le Semeur du 17/11/1940

François Marquer faisait partie d’une fratrie de 7 enfants Yves et Joseph: prĂŞtres, Anne et ThĂ©rèse: libraires, Jean: mĂ©canicien agricole, ainsi que Marie.

François Marquer ne suivra pas son père dans la mĂ©canique mais le suivra en tant qu’historien, en devenant professeur d’histoire au collège (Eudiste) Saint-Sauveur Ă  Redon en 1942 devenu par la suite un lycĂ©e.

Une rumeur disait que {…} François Marquer Ă©taient capables – du moins, le disait-on – de soulever, chacun, la statue de saint Jean Eudes qui s’Ă©levait au milieu d’une cour ceinturĂ©e par le très beau cloĂ®tre du XVII siècle de l’ancienne abbaye jouxtant l’Ă©glise abbatiale et sa cĂ©lèbre nef romane.

Yvonig Gicquel (préface du livre Joseph-Anne LOAISEL,
UN HÉROS DE LA COALITION BRETONNE 1752-1812
)

PassionnĂ© de l’histoire de la Bretagne, il l’a transmis Ă  ses Ă©lèves tout au long de sa carrière.

Avec le Père Le LIVEC, il créa un Bagad au sein du collège.

François Marquer suivit Ă©galement des cours de Breton, de Gallois et d’Histoire Ă  Rennes oĂą il obtenu un DiplĂ´mĂ© d’Ă©tudes supĂ©rieures de langues celtiques. Ă€ partir de 1953, il entama une thèse sur le GĂ©nĂ©ral Louis de Sol de Grisolles qui lui prit 13 annĂ©es.

Prix et diplĂ´me

  • Erlannig reçoit le prix HervĂ© Le Menn de l’Entente Culturelle bretonne, le 11 mai 1991, Ă  Questembert.

le prix Hervé Le Menn récompensant chaque année des personnes ou des associations dont les actions à caractère local et à finalité non commerciale ont contribué à la promotion de la culture bretonne.

  • Il obtient après 1953 le diplĂ´me d’Ă©tudes supĂ©rieures de langues et de littĂ©ratures celtiques et le titre de docteur ès lettres, après une thèse soutenue sur Le gĂ©nĂ©ral Louis de Sol de Grisolles.
  • En 1966, il obtient un prix de l’AcadĂ©mie de Bretagne pour l’ouvrage consacrĂ© Ă  ce chef de la chouannerie bretonne, frère d’armes et successeur de Cadoudal.

Ouvrages de Erlannnig

  • Un chef de la chouannerie bretonne, le gĂ©nĂ©ral Louis de Sol, frère d’armes et successeur de Cadoudal (1761-1836) Presses bretonnes, St-Brieuc 1966. (Thèse d’histoire). Prix d’histoire de l’AcadĂ©mie de Bretagne 1966.
  • RĂ©imprimĂ© en 1994. Editions de la DĂ©couvrance, Rennes.
    Un artiste et Ă©crivain de langue bretonne, Pierre Noury, recteur et
    maire de Bignan, puis curé de la cathédrale de Vannes (1743-1804. Presses
    bretonnes, St-Brieuc, 1978 (Thèse de littérature celtique).
  • Le Pays de Redon et le destin celtique de la Bretagne au IX siècle
    (autour de Nominoë roi de Bretagne et de St-Conwoïon. Joseph Floch, imprimeur,
    Mayenne 1980. Epuisé.
  • Le gĂ©nĂ©ral Hoche et les fusillades de Quiberon en 1795. En breton dans
    le n° 176 de la revue Imbourc’h. En français dans le bulletin de l’Association
    bretonne 1985.

  • La chouannerie de 1815 entre Loire et Vilaine, dans le bulletin de l’Association
    bretonne 1986.

  • La rĂ©sistance bretonne Ă  NapolĂ©on Bonaparte (1799 Ă  1815). Paris,
    Albatros et D.U.C. 1986. Grand prix des Ă©crivains bretons 1987.

  • A Questembert, la victoire du roi de Bretagne Alain le Grand sur les
    Normands en 890. Onzième centenaire 1990. Imbourc’h 1990.
  • Les très riches et très expressives mĂ©lodies populaires bretonnes au service
    de nos offices (harmonisĂ©es pour orgue et chorales). Imbourc’h 1993.

  • Dans le Morbihan, les soulèvements populaires et insurrections de
    1791, 1792 et 1793. Imbourc’h 1994
  • Joseph-Anne LOAISEL, UN HÉROS DE LA COALITION BRETONNE 1752-1812 (1994– coop Breizh)

Vie Personnel

Le 21 septembre 2011, la mairie de Questembert dĂ©cida de lĂ©guer aux archives dĂ©partementales du Morbihan toutes les archives de la famille Marquer qu’elle possĂ©dait.

On dĂ©couvre ainsi que François Marquer fut frapper du STO en 1944, l’a t’il effectuer?

Erlannig a Ă©tĂ© membre de l’Association du souvenir Chouan, ainsi que de Koun Breizh – Souvenir breton 845.

5/5 - (1 vote)

Une rĂ©ponse Ă  “đź–‹ François Marquer – Erlannig”

  1. […] et dĂ©cĂ©dĂ© le 20 juillet 1962 Ă  Questembert. Son nom de plume Ă©tait Bleiguen, son fils Ă©tait François Marquer alias […]

Les prochaines sélections du Kan ar Bobl pays Vannetais, Gallo-Vannetais et A-bas auront lieu le samedi 11 mars 2023 à la Salle asphodèle de Questembert, inscrivez vous rapidement.Inscription Kan ar Bobl 2023